Jean-François Bisson, Moncton University, Canada

Accueil › Animation Scientifique › Jean-François Bisson, Moncton University, Canada


Contrôle des propriétés d’émission des lasers avec des couches minces nanostructurées

Tuesday, November 22, 11:00 a.m.,Meeting Room RDC

Abstract :

Les progrès réalisés dans le développement de diodes laser de haute puissance a permis l’émergence d’une nouvelle classe de lasers à l’état solide aux dimensions réduites, connue sous le nom de microchips. Cependant, ces derniers montrent aux hautes puissances une dégradation de leur cohérence spatiale et de leur pureté spectrale, ainsi qu’un accroissement du phénomène de dépolarisation thermique. Toutes ces limitations contribuent à restreindre leur champ d’application. Nous avons utilisé la déposition à angle rasant pour la fabrication de couches minces nanostructurées. L’ajustement des conditions de déposition a permis de contrôler la porosité et la nanostructure des couches de façon à y créer une forte anisotropie optique. Un empilement de ces couches utilisé comme miroir dans un résonateur a mené à la réalisation d’un laser céramique à impulsions déclenchées dont l’état de polarisation, normalement aléatoire, est linéaire. Je présenterai ces résultats et donnerai d’autres exemples de fonctions nouvelles que l’on peut donner aux lasers avec des couches minces nanostructurées.

Biography :

Jean-François Bisson est né au Québec et a fait des études en génie physique à l’École polytechnique de Montréal avant de poursuivre des études de doctorat en France dans le domaine de l’optique. Il a par la suite joint le Conseil national de recherche du Canada, où il a contribué au développement de capteurs optiques appliqués aux procédés de déposition par projection thermique. Par la suite, il a passé huit années au Japon où il a travaillé sur le développement de céramiques utilisées comme milieu actif dans les lasers de haute puissance puis, dans le secteur privé, a contribué au développement d’un laser fibré de 4 kW destiné à la découpe des tôles de métal. M. Bisson travaille maintenant au sein du Groupe de recherche sur les couches minces et la photonique à l’Université de Moncton au Canada depuis 2010. Il se consacre au développement, avec des méthodes de fabrication simples, de matériaux nanostructurés aux propriétés optiques uniques et à leur utilisation dans les lasers pour en accroître la performance.