Daniel Maystre - Prix Ampère de l’Académie des Sciences 2011

Accueil › Animation Scientifique › Daniel Maystre - Prix Ampère de l’Académie des Sciences 2011


Daniel Maystre, récompensé pour ses travaux de recherche en électromagnétisme et en optique électromagnétique s’est vu remettre le [Prix Ampère de l’Académie des Sciences->http://www.academie-sciences.fr/fr/Prix-en-mathematique-physique-mecanique-informatique-et-sciences-de-la-Terre-et-de-l-univers/prix-ampere-de-l-electricite-de-france.html] lors d’une séance solennelle le Mardi 11 Octobre 2011.

Daniel Maystre a été Directeur de Recherches CNRS à l’Institut Fresnel dont il a été co-fondateur après avoir travaillé au LOE.
Ce grand prix de Physique vient couronner une carrière de chercheur du plus haut niveau.

Biographie de Daniel Maystre
Né en 1945, Daniel. Maystre a obtenu une agrégation de Physique en 1968 à l’ENS St Cloud.
Entré au CNRS, il soutient en 1974 une thèse sur la théorie des réseaux de diffraction, traduite en anglais par la NASA l’année suivante. Il dirige de 1988 à 2000 le Laboratoire d’Optique Electromagnétique de l’Université d’Aix-Marseille III. A l’issue d’une mission que lui confient le CNRS et l’Enseignement Supérieur, il fait créer en janvier 2000 l’Institut Fresnel, Unité Mixte de Recherche 6133.
Le CNRS crée aussi en 2002 sur sa demande le GDR Ondes dont il prend la direction pendant quatre années. Dans un premier temps, Daniel Maystre s’est quasi-exclusivement consacré à l’étude théorique et numérique des réseaux de diffraction.
La découverte d’une équation intégrale originale lui a permis d’élaborer le premier code numérique capable de calculer précisément les propriétés des réseaux dans le visible, l’infrarouge et l’ultraviolet. Perfectionné au cours du temps, ce code est utilisé aujourd’hui par une vingtaine de centres industriels et de laboratoires universitaires dans le monde.
Il a permis au début des années 70 d’explorer les propriétés des premiers réseaux holographiques et d’optimiser les propriétés des premiers réseaux embarqués sur satellite dans le cadre de la naissante optique spatiale.
Daniel Maystre a développé la première théorie phénoménologique quantitative des "anomalies de Wood" des réseaux de diffraction, basée sur les propriétés des plasmons de surface. Il a ainsi découvert puis vérifié expérimentalement le phénomène d’absorption totale d’une onde incidente par un réseau métallique.
Le groupe de Daniel Maystre a par la suite modélisé les cristaux photoniques et les fibres optiques à cristaux photoniques. Il a été parmi les premiers à introduire la diffraction inverse dans le domaine de l’optique et de l’électromagnétisme et à élaborer une théorie rigoureuse de la diffraction par des surfaces rugueuses aléatoires.
Enfin, plus récemment, il s’est intéressé aux métamatériaux. Il a pu démontrer mathématiquement qu’un matériau main gauche homogène de perméabilité et permittivité simultanément négatives ne pouvait exister mais que néanmoins, la notion de « superlentille » n’était pas une vue de l’esprit. - Prix Fabry - de Gramont en 1975. - Prix Scientifique Philip Morris en 1998. - Médaille du Comité National Français de Radioélectricité Scientifique (CNFRS) en 2009 _ Daniel Maystre a dirigé totalement ou en grande partie une vingtaine de thèses.
Il est signataire de 20 ouvrages ou chapitres d’ouvrage, de plus de 150 articles dans des revues internationales avec comité de lecture, 60 actes référencés de conférences, 63 conférences invitées, quatre brevets.
Il a été responsable ou co-responsable d’une trentaine de contrats de collaboration avec des industriels et grands organismes de recherche. « Fellow » de l’Electromagnetics Academy (Cambridge, USA), Daniel. Maystre retraité en mars 2011 a terminé sa carrière en tant que Directeur de Recherche au sein de l’Institut Fresnel.

[Précédents lauréats du Prix Ampère ->http://www.academie-sciences.fr/fr/Table/Prix-et-medailles/Laureats/]et information sur les Grands Prix de l’Académie des Sciences : [www.academie-sciences.fr->http://www.academie-sciences.fr/fr/]