Etude expérimentale des effets du passage air-vide

Accueil › IMPORT ne pas tenir compte de cet espace › Etude expérimentale des effets du passage air-vide



HAUT

Nous avons réalisé cette étude expérimentale d’une part en 2004-2005 sous contrat CNES et d’autre part en 2005-2006 sous financement ESA, dans le cadre d’une coopération avec la société SESO.

Dans la première étude, nous nous sommes intéressés à la mesure à très haute résolution du décalage, lors de transitions air-vide-air, de la longueur d’onde centrale de deux filtres bandes étroites. Les mesures réalisées ont établi une preuve définitive de l’absence décelable de décalage (< 2 pm) dans le cas d’un procédé de dépôt très énergétique de type DIBS.

Dans la deuxième action, nous avons participé au développement d’un outillage générique adapté à la qualification de traitements optiques multicouches destinés à des applications spatiales, et qui permet, sous vide ou à pression atmosphérique, de réaliser l’étude de leur comportement optique dans une large gamme de température (-65°/+80°C).