Equipe : Thématiques

Accueil › L’Institut › ÉquipesEPSILONThématiques › Application des métamatériaux au bio-médical


Application des métamatériaux au bio-médical

Image au microscope à transmission d'une drogue déposée sur un Feuillet de graphène qui est internalisée par une cellule cancéreuse du sein.Suite à la proposition d’une cape biochimique pour le contrôle de la diffusion de drogues [Gue-5] (collaboration avec le CRCM à Marseille), des données expérimentales ont validé l’idée que des feuillets de graphène enrobés d’amino-acides peuvent servir de base à une cape qui non seulement tue des cellules tumorales (expériences in vitro sur l’internalisation d’une nano-particule dans une cellule de cancer du sein pour de la diffusion de drogue) mais aussi réduit considérablement la toxicité de l’oxide de graphène. Un brevet européen a été déposé en 2016 par Inserm Transfer (avec Aix-Marseille Université/CNRS/INSERM, Kings College London et Imperial College London) et des tests précliniques sont en cours. Ce travail a pour but d’améliorer la thérapie par conjugaison d’anticorps qui est la forme la plus courante de thérapie ciblée, et est sous licence depuis 2003. Ces activités de recherche sont financées par l’initiative d’excellence A*MIDEX (projet BIOCLOAK).

Références :
[Gue-5] Sébastien Guenneau, T. Puvirajesinghe. Fick’s second law transformed : one path to cloaking in mass diffusion. Journal of the Royal Society Interface, 2013, 10 (20130106).

Contact : Sébastien Guenneau & Tania Puvirajesinghe (CRCM, Marseille)